Le Palais, Sauzon, la pointe des Poulains, Port Coton, le grand phare : autant de noms qui sonnent agréablement dans nos souvenirs. Mais qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ? Ce ragot ne s'applique en tout cas pas à Belle-île. Les 42 participants à ce voyage pourront vous le certifier. Presque jusqu'à la fin du séjour, du soleil, un peu voilé certes, mais du soleil, pendant que la Touraine subissait un week-end de Pentecôte calamiteux. Nous avons donc passé 3 jours très sympathiques, alliant la bonne humeur à l'effort physique, en fonction des possibilités de chacun(e). Quoi de plus agréable à l'oeil (et photogénique) que les landes colorées de fleurs d'une côte déchiquetée ? Nous n'oublierons pas non plus l'accueil et les repas simples mais variés de l'auberge de jeunesse du Palais. Finalement nous sommes repartis heureux et plus cultivés grâce à Sarah Bernard qui ne s'était pas trompée en adoptant l'île comme havre de paix durant ses 30 dernières années.

Vive Belle-Ile-en-mer, la bien-nommée !

Des photos



Arrivée au Palais.


Le Palais vu de la citadelle.



Qu'est que l'on fait maintenant ?


Port Coton, ses fleurs...


ses aiguilles...


célébrées par Monet.

Rude montée...


mais là-haut...

quel spectacle !


Marche dans un jardin de fleurs sauvages.


Le grand phare d'en bas...


.

et d'en haut.

Repos bien mérité.


La chenille sort de l'eau.


La mer...

les fleurs...

les rochers.

Le restaurant ambulant approche.


Le fort militaire acheté par Sarah Bernard...


à

à l'intérieur bien aménagé et confortable.